Que se passe-t-il en Méditerranée ?

Chers amis,

Hier soir, une femme enceinte de neuf mois ainsi que son mari, ont été évacués par hélicoptère vers Malte du fait de complications médicales. A l’heure où nous vous écrivons, l’Ocean Viking compte encore 82 rescapés à son bord dont une femme enceinte, un bébé d’un an et 17 mineurs non accompagnés.

Crédits : Hannah Wallace Bowman / MSF

Arrivés samedi dernier dans les eaux internationales, au large des côtes libyennes, nous avons pu mettre en sécurité ces hommes, femmes et enfants après deux opérations en mer en 48 heures à peine. Nous sommes actuellement en attente d’une réponse conforme au droit international pour les débarquer en lieu sûr.

Lors du premier sauvetage dimanche, 50 personnes entassées sur une embarcation pneumatique ont été secourues par nos marins-sauveteurs. Un des boudins en caoutchouc de l’embarcation a commencé à se dégonfler pendant ce sauvetage qui a duré près de 3 heures. “Que Dieu vous bénisse !” a lancé l’un des rescapés à nos équipes qui distribuaient les gilets de sauvetage.

Le lendemain, dans la nuit du lundi au mardi, alors que les conditions météorologiques se sont fortement détériorées, 34 personnes secourues par un petit voilier de l’organisation ResQship, le Josefa, ont été transférées sur l’Ocean Viking. En effet, la situation à bord du bateau de 14m relevait de l’urgence du fait de très mauvaises conditions en mer (hautes vagues, rafales de 25 nœuds, pluie…). Six femmes dont une enceinte et un enfant d’un an font partie des personnes transbordées.

Actuellement, il ne reste que deux navires actifs dédiés au sauvetage en Méditerranée centrale. La présence de l’Ocean Viking est essentielle et n’est possible que grâce au soutien de milliers de citoyens. Chaque jour en mer coûte 14 000 euros. Aidez-nous à continuer : sauvez des vies !

JE FAIS UN DON